Relâchement cutané

relâchement cutané docteur sheykhan
Accueil » Relâchement cutané, peau fripée, peau d’orange » Traitement du relâchement cutané

Le relâchement cutané constitue un des marqueur fort du vieillissement du visage. Les causes peuvent être intrinsèques, extrinsèques ou la combinaison des deux.

Parmi les causes intrinsèques, on retrouve l’hérédité et le profil hormonal. Concernant les facteurs extrinsèques, on retrouve : le soleil, le tabac, la pollution, une mauvaise alimentation, le manque d’eau, le stress, une perte de poids trop rapide ou encore le manque d’activité physique.

La médecine esthétique permet d’apporter des solutions adaptées à chaque stade avant de passer par la chirurgie.

Les causes du relâchement cutané du visage

Il s’agit essentiellement :

– d’une altération des propriétés mécaniques de la peau (diminution des fibres d’élastines, de collagène et d’acide hyaluronique),

– une fonte osseuse,  

– une atrophie de la graisse profonde,

– une délocalisation de la graisse sous cutanée,

– et un remaniement des muscles peauciers de la face.

En vieillissant la peau perd son élasticité et sa fermeté et devient relâchée et fait apparaitre ainsi une affaissement du visage majoré par une diminution des structures de soutien (fonte osseuse, atrophie de la graisse profonde et remaniements des muscles peauciers de la face).

Il apparait en moyenne vers la cinquantaine aggravé par les facteurs extrinsèques (soleil, tabac, ménopause précoce, mauvaise hygiène alimentaire).

Le visage perd son ovale avec apparition des rides, une diminution des volumes (pommettes et tempes) avec majoration des sillons naso-géniens et apparition des bajoues.  Les contours du visage deviennent flous avec perte des contours.

Le visage parait ainsi plus lourd et moins tonique.

    Les zones concernées par le relâchement cutané

    Il s’agit principalement de :

    • L’ovale du visage / les bajoues
    • Le cou
    • La queue des sourcils
    • Les cernes
    • Les pommettes
    • Les paupières supérieures et inférieures.

      Les traitements pour lutter contre la relâchement

      Aujourd’hui grâce à la médecine esthétique et anti-âge il existe différentes techniques médicales afin de lutter contre le relâchement.

      On peut combiner plusieurs techniques médicales sans passer par la chirurgie:

       

      • Les injections d’acide haluroniques combinées à la toxine botulique permettent de traiter les rides statiques et dynamiques.
      • Les inducteurs tissulaires peuvent être très intéressant dans le traitement du relâchement cutané grâce à leur effet inducteur dans la production du collagène. Ils participent au comblent des rides tout en améliorant les contours du visage.
      • Les fils tenseurs résorbables ( mélange de caprolactone et acide polylactiques: APTOS) permettent de repositionner les tissus et retendre la peau sous anesthésie locale.
      • La HIFU ou les ultrasons focalisées remettent les tissus en tension en délivrant une énergie thermique au niveau des différentes couches cutanées et l’aponévrose musculaire. Les fibroblastes produisent ainsi du collagène qui vont raffermir la peau en augmentant son élasticité.
      • la radiofréquenceutilisant les ondes RF permettent également de  traiter le relâchement cutané. Ce dispositif chauffe le derme à une température de 40°C en surface et entre 50 et 60°C en profondeur. L’ovale et le cou, les zones autour de la bouche et des yeux peuvent être traités. La chaleur entraîne une contraction des fibres de collagène et fabrication des nouvelles fibres qui à leur tour resserrent la peau et la retendent. Cette radiofréquence peuvent être associé à des micro-aiguilles pour améliorer certains relâchements localisés.
      • L’utilisation des lasers fractionnées ablatifs (CO2) ou non ablatifs peuvent également apporter une amélioration sur le relâchement cutané.
      • La plasma-exérèse (PlexR) reste très intéressant pour traiter le relâchement et les excès de peau au niveau des paupières supérieures.